BLA

NT

NZ

TLS

Dialogue social, crise économique,

Dialogue social, crise économique,

la CFE-CGC a été reçu a Matignon.

Reçu le 26 janvier par le Premier ministre Jean Castex dans le cadre des concertations avec les partenaires sociaux face à la crise, François Hommeril, président confédéral, a fait valoir les positions de la CFE-CGC sur plusieurs les sujets dont :

L’Activité Partielle de Longue Durée:

François Hommeril a mis en avant les mérites du chômage partiel et de l’activité partielle de longue durée, lesquels constituent l’élément majeur pour permettre d’affronter la crise.

Le dialogue social et l’exposition des représentants du personnel

Fortement mobilisés sur le terrain dans des conditions souvent difficiles, François Hommeril a rappelé combien les élus du personnel,  présents en première ligne depuis le début de la crise, ont su rester connectés pour assurer le dialogue social dans les entreprises. Ce fut le cas chez Airbus où le PSE devrait être clôturé sans départ contraint. Mais le dialogue social ne doit pas se cantonner à la seule gestion des situations de crise menaçant l’emploi. Au contraire, la CFE-CGC plaide pour un partage plus approfondi des enjeux industriels et de la stratégie d’entreprise.

Assurance chômage

La CFE-CGC (François Hommeril et Jean-François Foucard) a rappelé son opposition au projet de réforme de l’exécutif, dont plusieurs dispositions – sur le salaire journalier de référence (SJR) et le bonus-malus – avaient été retoquées, fin 2020, par le Conseil d’État. Francois Hommeril a d’ailleurs réitéré son opposition à la dégressivité des indemnités pour les cadres.

Pour aller plus loin sur ces sujets, cliquez.